Comm1histoire

Un site utilisant unblog.fr

Archive pour le 26 juillet, 2012

Le marathon des courses

Posté : 26 juillet, 2012 @ 7:39 dans Vie quotidienne | Commentaires fermés

Le marathon des courses dans Vie quotidienne banner_hypermarche2-300x197

Le super marché est un grand temple. Lieu  magique. On y trouve presque tout. Vaste lieu bondé,  ou l’on se bouscule et se perd dans des rayons immenses, les lumières fatigantes,le bruit assourdissant, les distances à parcourir extravagantes. Et pourtant, la femme ne peut éviter cette corvée supplémentaire. Les courses pour beaucoup d’hommes….c’est une affaire de femmes.

Et la voila qui roule jusqu’au super marché, trouve une place dans le parking( n’oublie surtout pas de mémoriser l’emplacement, trop fatiguée ses neurones pourraient lui jouer un sale coup).

 Après son odyssée à travers les rayons, poussant un chariot plein a craquer. Dans la jungle des produits, c’est une véritable chasse au trésor sans carte. Elle doit traverser des zones de turbulences qui sont autant de tentation, mais doit rester focaliser sur son objectif qui est de respecter cette liste qu’elle a pris soin de dresser. Alors qu’elle vient de terminer son marathon, elle pense soudain aux yaourts. Elle part donc à la recherche de ceux ci. Elle traverse les rayons multimédia, cosmétiques, rôtisserie, pain frais, et après avoir parcouru trois cent cinquante  mètres , tombe enfin sur vingt-quatre mètres linéaires de yaourts.

 Là il faut choisir entre les yaourts bifidus nature, bifidus aux fruits, bifidus àl’arôme de fruits, yaourt à boire, yaourts nature, nature sucrée, nature brassée, brassées au fruits, aux fruits entiers, aux fruits mixés, arôme naturelle, arôme artificielle, yaourt a l’ancienne, yaourt bio, les fruités, fraise, pomme, mangue, cerise, les marques Danone, mamie nova, yoplait, la laitière. Pas facile au premier coup d’oeil de localiser celui qu’elle cherche au milieu de 250 variétés différentes.  Ca y est, elle les a. 

A la caisse elle vient de se rendre compte qu’elle s’est trompé de yaourt, ça ressemble, mais ce n’est pas….elle refait le trajet à l’envers, en passant elle culpabilise de ne pas réussir a faire manger les enfants la ratatouille qu’elle vient d’apercevoir, elle s’en veut, car selon les dernières recommandations du ministère de la santé, il faut manger cinq fruits et cinq légumes par jour.

Mais bon……enfin elle identifie la bonne marque de yaourt, mais voilà qu’il est vendu par quatre, par huit et tiens par seize. Elle compare aussitôt les prix, par seize c’est plus intéressant, mais cela prendra trop de place dans le réfrigérateur. C’est alors qu’elle aperçoit une marque concurrente qui propose une promotion. Elle décide d’en profiter. Les yaourts dans son caddie, elle s’achemine vers les caisses bondées et doit prendre son mal en patience, priant qu’elle ne soit pas en retard pour récupérer les enfants. Soudain elle est prise par un dilemme. La promotion est intéressante, mais……. que diront les enfants. Et voila que soudain elle ne sait plus si elle doit y retourner pour les échanger ou pas. Elle culpabilise déjà.

Pas le temps, l’heure tourne, les enfants à récupérer… Le repas, le bain, les devoirs…..

Non!!! C’est vraiment pas facile d’être une femme.

Etre une femme

Posté : 26 juillet, 2012 @ 7:10 dans Vie quotidienne | Commentaires fermés

Etre une femme dans Vie quotidienne IMG_0423_1024-205x300

Elle se réveille aux aurores, prépare le petit déjeuner avant de reveiller les enfants, les habille s’ils sont petits, profite de ce moment ou ils sont assis pour parler avec eux, puis réveille éventuellement le mari, et bien oui , elle espère quand même une  petite aide, qui bien souvent ne viendra pas. Elle avale un café en une fraction de seconde. Doit vite se préparer. Ca y est, un dernier coup d’oeil pour vérifier que tout est éteint, ferme la porte, oublie ses clefs de voiture, reviens sur ses pas, le dernier petit sur ses bras. Tout le monde casé dans la voiture, elle les dépose à la crèche, a l’école, au lycée. Elle file a son travail. Ou elle doit être immédiatement opérationnelle et compétente. Elle n’aura pas droit a l’erreur. Son cerveau faisant la navette entre ses préoccupations journaliéres et la masse de travail qui lui rappelle ses devoirs professionnels.

Quand arrive la fin de la journée, alors que pour chéri tout s’achève, pour elle tout recommence. Elle doit penser à faire les courses, récupérer les enfants, les aider à faire leurs devoirs, leur donner le bain, préparer le diner, s’occuper du linge à laver, puis l’ouvrir.. Il y a tant à faire à la maison.  Diner, puis ranger, les jouets qui trainent. Coucher les petits sans oublier de leur lire l’histoire du soir , une histoire qui s’éternise. C’est pas fini, car la vaisselle dans l’évier lui rappelle que demain elle n’aura certainement pas le temps de caser cette corvée. Elle pense à chéri, pas encore rentré, une pensée fugitive, elle se sent légèrement coupable, coupable de n’avoir pas le temps, coupable mais au fond lui en veut de la laisser seule sur ce grand huit, car  Lui- même énieme item de la longue liste. Coupable mais déçue de ne pouvoir trouver les mots pour expliquer à chéri qu’elle se sent a bout, fatiguée, survoltée. Pourquoi encore lui mettre la pression, lui qui dés son arrivée lâche ce fameux  » ah si tu savais combien ma journée a été pénible, je suis crevé »

L’accumulation des tâches chaque jour est vertigineuse. Cette vie frénétique est éprouvante, mais la femme n’a pas le temps d’y penser, car chaque minute compte. Pas le temps pour elle, pas le temps pour le sport, pas le temps de se reposer, pas le courage de se faire belle, pas le temps de se plaindre……même plus envie de plaire!!!

Nous n’avons aucun diplome spécifique pour les corvées de la maison, pour ne pas vous retrouver dans les situations de « la femme », apprenez leur dés le départ à partager les calins, les mots doux, mais aussi les contraintes duent à la cohabitation. Prenez l’habitude de leur demander, car ils ne vous proposeront pas. S’ils ne savent pas faire, ne faites pas pour eux. Ils apprennent vite. Tout est dans la maniére de le dire , dites le avec amour. Apprenez les à partager les bons comme les moins bons moments à la maison. C’est vrai, Petit à petit les hommes ont pris part aux tâches ménagères, avec plus ou moins de bonne volonté. Mais souvent, leurs techniques sont différentes : le coup de balai évite les coins, tout le linge sale se retrouve mélangé à 60′, la vaisselle ne brille pas toujours, mais n’est-ce pas déja le geste qui compte, se savoir soutenue, c’est une preuve de leur amour qui peut nous remonter le moral.

(le corset invisible+)

Non, messieurs, C’est pas toujours facile d’être une femme……

Expression silencieuse

Posté : 26 juillet, 2012 @ 5:59 dans Capture | Commentaires fermés

Expression silencieuse dans Capture IMG_04163-300x214

Le passé déteint sur l’avenir, lui imprimant les couleurs les plus sombres. Il faut verser des larmes, ne craignons pas de le faire : elles sont avec les rires et les soupirs, l’expression silencieuses des paroles qui ne peuvent se dire.

Car Chaque événement  du quotidien a quelque chose a nous apprendre : toute expérience heureuse ou malheureuse est riche d’enseignement. Mais pour extraire cette richesse, il faut du temps, du calme et du silence.

Ta pupille se noye quand on ne réléve pas le défi. Chacun de nos pleurs nous accompagne à chaque étapes, du bonheur à la douleur, personne n’y échappe.

 

 

Claudevelobateau |
FJVpeinture |
Le Palmach Portoch |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lesrongeursdemathilde
| Viasvacances
| Woozgo