Comm1histoire

Un site utilisant unblog.fr

Archive pour septembre, 2012

La femme wonder woman

Posté : 30 septembre, 2012 @ 7:44 dans Vie quotidienne | Pas de commentaires »

La femme wonder woman dans Vie quotidienne couple-magnifique-dans-leur-cuisine-300x200Au fil du temps, elle se rend compte que si chéri, les enfants, la maison, et son activité professionnelle, sont en fait une vraie source de bonheur, un épanouissement,  elle doit se rendre à l’évidence, il lui faut  aussi une bonne dose de courage et de volonté pour remplir à bien sa mission de femme. Néanmoins, souvent le soir venu, quand elle rentre à la maison, elle se sent heureuse à l’idée de retrouver son cocon, sa petite famille. Sa fatigue s’envole comme par magie. Aujourd’hui, elle reconnait que  les conversations au coin du feu, sont de plus en plus rares, il est difficile de trouver ne serait-ce qu’un moment pour parler avec chéri. Dans cette  course contre la montre qu’elle  mène au quotidien, le temps est précieux et pas élastique. Elle le sait qu’elle devrait lever le pied et prendre du temps pour elle, pour eux. Elle est consciente que ce stress, cette fatigue risquent de jouer sur son couple. Mais se sent-elle pas obliger quelque part d’assumer ce rôle de wonder woman. Chéri travaille à des heures pas possible pour leur assurer un confort. Devrait t’elle attendre qu’il rentre extênué pour lui demander de faire la vaisselle ? Devrait t-elle attendre qu’il ait fini ce dossier si volumineux à traiter pour le lendemain et lui demander de sortir les poubelles ?Peut -être, mais elle n’ose pas. Et quand bien même, l’organisation des tâches lui prendrait autant de temps, sinon plus. C’est vrai que parfois elle aimerait rentrer et s’allonger, ne rien faire. Elle pourrait prendre une aide, mais  elle n’en voit pas la nécessité, elle gère très bien sa petite entreprise familiale.. C’est sa vie, et elle aime sa vie. Cependant elle reconnait qu’ au tout début de sa relation, il lui était possible de se faire belle, de se pouponner, de se parfumer pour recevoir chéri. Mais ça c’était avant les enfants.

femme-dort-paisiblement-dans-son-lit3-300x200 dans Vie quotidienneAvec le temps, se sentant dépasser, elle ne prend même plus le temps de se chouchouter. Elle est si exténuée qu’elle n’a nullement besoin de s’ajouter une corvée de plus. Le soir, la course contre la montre achevée, elle retrouve chéri , après une journée de séparation. Ses enfants maintenant autonomes sont  couchés depuis longtemps . Elle , elle continue à s’activer. Elle prépare deux plateaux télé qu’elle proposera à chéri. Ensemble ils dineront, devant la télé. Des plateaux qui ont remplacés les dîners en tête à tête.  Les nuisettes affriolantes ont laissé place aux pyjamas,  le jogging est devenu son meilleur ami, et les bigoudis  un rituel. Elle ne s’en fait pas,  chéri l’aime, elle en est sûre, et peu importe qu’elle se couche avec ses bigoudies, et puis après tout, ou va t’elle trouver le temps de se faire coquine.  Ce soir, elle  n’a qu’une hâte,  retrouver son oreiller et se laisser sombrer dans un long sommeil réparateur. D’ailleurs, le soir, une fois couchée, elle plonge dans les bras de Morphée. Avec le réveil,  au petit matin, alors qu’elle pourrait se prélasser,  elle se jette  hors du lit, prête à entamer le marathon quotidien, elle avale le petit déjeuner sur un coin de table, pour gagner quelques minutes.. Elle ne réalise même pas qu’elle n’a pas pris le temps  de dire bonjour à chéri. D’ailleurs à la question « as-tu bien dormi? » qu’il lui pose, il n’en obtiendra aucune réponse.  Chéri lui, ne dit rien, comment pourrait t’il lui expliquer qu’il aimerait bien qu’elle arrête de vouloir tout gérer, qu’il aimerait bien la retrouver le soir détendue, qu’il aimerait bien la retrouver comme avant, souriante, sexy, aimante. Qu’il souhaiterait qu’elle prenne du temps pour elle, comme avant, avant l’arrivée des enfants. Mais il n’en dira rien. Elle ne devinera pas non plus ce qu’il pense. « L’important c’est  d’aimer », comme le dit si bien OBISPO. Après tout il   l’a choisit, elle, pour être la mère de ses enfants, la femme de sa vie. Trop occupée à mener sa petite entreprise familiale. Elle néglige tout le reste. La routine s’installe, le dialogue est rompu.

couple-fighting2-300x199Les voila chacun de leur côté, « ensemble mais seul », vaquant de part et d’autre. Ils s’éloignent de plus en plus. Et un beau jour s’en même s’en apercevoir, l’amour n’est plus. Ils se séparent. Aujourd’hui encore elle se pose la question de cette rupture, mettant cet echec sur le dos de madame routine, une rivale face à laquelle elle ne fait pas le poids. Ah routine !!! Elle entre et s’installe, comme à une amie à qui on a remis un double des clefs…mais avant d’accuser l’amie routine. La femme doit se poser et refléchir, Elle ne doit pas se prendre pour une Wonder Woman autonome, se croire obliger de vivre un balaie dans une main, une serpillère dans l’autre. Donner du temps aux siens quoi de plus normal,  mai si elle se sent débordée, que chéri ne peut pas l’aider, il faut accepter de se faire aider. Quelques heures par semaine, cela grèvera certainement un peu le  budget, mais lui fera retrouver le  sourire et surtout du temps pour elle. En s’obligeant à être une bonne femme d’intérieur, elle ne doit pas pour autant s’oublier. Les bigoudies, le tee shirt de publicité, les jogging, sont des tue l’amour. La femme se doit d’entretenir son  couple, d’être  coquette ( pour elle avant tout), coquine, imprévisible. Etre une femme tout simlement, et pouvoir mener son couple sur le chemin du bonheur, en s’octroyant des petits plaisirs simples dans un monde de turbulences.

Chéri « trouves-tu que j’ai grossi » ?

Posté : 29 septembre, 2012 @ 8:42 dans Vie quotidienne | Pas de commentaires »

Chéri A la question « chéri tu trouves que j’ai grossi « ? chéri répondra sans même avoir réfléchi « non, pas du tout, tu es très bien comme cela »  Elle lui en sera reconnaissante, un sourire aux lèvres, elle lui dira, « t’es un amour » sous entendu « tu dis cela pour me faire plaisir, mais je vois bien que j’ai grossi. » Evidemment, elle l’a remarqué, elle ne rentre plus dans ce 38 d’il y a quelques années.  Le reflet du miroir ne renvoie pas une image fidèle de la réalité et cause un syndrome d’effet loupe chez la femme qui se trouve toujours plus grosse qu’elle ne l’est  réellement. La femme est devenue fataliste concernant son poids ! Alors dans le but de ne pas la choquer  et pour la paix du ménage, avec son regard le plus sincère chéri la rassure d’un gentil mensonge. Jamais il ne se permettrait de dire « oui, je trouve que tu as pris un peu de poids » et enchaîner rapidement « mais ne t’en fais pas, moi je t’aime comme comme cela »,  Il préfère mentir, pour  éviter l’incident diplomatique. Effectivement, Si à première vue, ses hanches se sont un peu élargies, cela se joue à quelques grammes, il n’y a pas de quoi alerter Dukan.  Mais elle a besoin d’être rassurée, son miroir lui renvoie déjà une réponse, qu’elle refuse d’admettre, alors il lui faut l’assurance que non, elle n’a pas grossi.

 Et bien non, chéri, vvotre moitié a effectivement pris un peu de poids, et vous aimeriez lui dire d’arrêter un peu sur le ménage, sur la maison, de prendre un peu plus de temps pour elle? De faire un peu de sport. Vous n’osez pas, de peur de l’offenser. De peur su’elle ne pense que vous ne l’aimez plus. Mais vous devriez être honnête, car en fonction de mensonge que vous lui balancer, elle continuera à se faire des petits plaisirs gourmands. Négligeant par la même occasion le besoin d’aller dépenser quelques calories.  Si vous considérez que le terrain est on ne peut plus glissant,  vous devriez rester évasif tout en mettant le paquet sur son regard de braise, son visage de poupée, sa poitrine généreuse…. Embrayant sur une proposition d’aller ensemble vous inscrire dans un club de sport. Ajoutant qu’à vos yeux elle reste la plus belle, que vous l’aimez. C’est cela le plus important à vos yeux. Mais ne lui mentez pas. SI les kilos se sont effectivement accumulés et que justement vous ne saviez pas comment aborder le sujet, détourner le  en lui disant que vous aussi, vous aimeriez bien faire un peu d’exercice physique pour perdre ses poignées d’amour, ou muscler cette petite bedaine. C’est une jolie manière dans la forme pour mettre à nu le fond. Et si elle vous pose à nouveau cette question, n’hésitez pas.

femme-silhouette-mince-fonctionnant-dans-un-chapeau-et-un-sac1-205x300 dans Vie quotidienne</a faites marcher votre imagination. Commencez par souligner que c'est plutôt cette robe qui est mal coupée, que les dernières semaines ont été chargées en bons repas et que même vous vous sentez un peu serré dans votre jean. Subtilement , proposez d'alléger les repas, invitez-la à faire du sport ! Bref, montrez bien à votre douce que vous êtes de son côté et non pas l'ennemi dans cette histoire. C’est vrai que souvent, la femme a tendance à poser des questions qui déroutent chéri. Tu trouves que j’ai grossi ? Tu penses que je devrais faire du sport ? Tu ne trouves pas qu’elle ne me met pas en valeur, cette robe ? Tu as vu cette petite ride ? Comment tu trouves cette coiffure ?A se demander parfois pourquoi la femme pose toutes ces fameuses questions, puisque les réponses elle les connait forcément .

L’homme est forcé de faire, la femme peut se contenter d’être. Victor Hugo

Protégé : P’tit rayon

Posté : 29 septembre, 2012 @ 8:07 dans Jardin secret | Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

« Je suis une femme amoureuse »

Posté : 29 septembre, 2012 @ 6:52 dans Douceur nostalgique | Pas de commentaires »

Image de prévisualisation YouTube

Hier, aujourd’hui, demain
Font un seul jour quand tu prends ma main
C’est comme un plan fabuleux tracé là-haut
Pour l’amour de nous deux
Qu’on soit ensemble longtemps
Ou séparés par des océans
Si un danger survenait
Je l’éloignerais et je me défendrais

Mireille Mathieu

Paraitre ou être

Posté : 26 septembre, 2012 @ 7:51 dans Capture | Pas de commentaires »

Paraitre ou être dans Capture masque2-300x254Il règne dans nos moeurs une vile et trompeuse uniformité, et tous les esprits semblent avoir été jetés dans un même moule : sans cesse la politesse exige, la bienséance ordonne : sans cesse on suit des usages, jamais son propre génie.

On n’ose plus paraître ce qu’on est ; et dans cette contrainte perpétuelle, les hommes qui forment ce troupeau qu’on appelle société, placés dans les mêmes circonstances, feront tous les mêmes choses si des motifs plus puissants ne les en détournent.

On ne saura donc jamais bien à qui l’on a affaire : il faudra donc, pour connaître son ami, attendre les grandes occasions, c’est-à-dire attendre qu’il n’en soit plus temps, puisque c’est pour ces occasions mêmes qu’il eût été essentiel de le connaître.


Jean-Jacques Rousseau 


Le bonheur

Posté : 26 septembre, 2012 @ 7:22 dans Poèmes..... | Pas de commentaires »

Le bonheur dans Poèmes..... jeune-femme-heureuse-13309526323-300x224Le bonheur c’est tout petit,
si petit que parfois on ne le voit pas,
alors on le cherche, on le cherche partout.
Il est là, dans l’arbre qui chante dans le vent,
l’oiseau le crie dans le ciel,
la rivière le murmure,
le ruisseau le chuchote,
le soleil, la goutte de pluie le disent.
Tu peux le voir, là dans le regard de l’enfant,
le pain que l’on rompt et que l’on partage,
la main que l’on tend.
Le bonheur c’est tout petit,
si petit que parfois on ne le voit pas
et on le cherche dans le béton, l’acier, la fortune
mais le bonheur n’y est pas,
ni dans l’aisance, ni dans le confort.
On veut se le construire mais il est là,
à côté de nous et on passe sans le voir
car le bonheur est tout petit.
Il ne se cache pas, c’est là son secret
Il est là, tout près de nous  et parfois en nous.
                                                                                Martin Gray

La fragilité

Posté : 26 septembre, 2012 @ 6:58 dans Capture | Pas de commentaires »

La fragilité dans Capture femmefleur2 La fragilité n’est pas uniquement une faiblesse ni un risque d’y perdre « d’office » ses plumes.C’est plutôt une forme de confiance dont on fait cadeau à l’autre lorsqu’on se dévoile.

On a le droit de ne pas être le roc prêt à tout encaisser. Au départ, si les failles de votre conjoint peuvent vous inquiéter, voyez plutôt le côté rassurant: ne pas devoir, nous aussi, être conforme à l’image qu’il attend de nous, en toutes circonstances. Emouvant souvent.Gardons à l’esprit que chacun traine aussi ses propres casseroles: manque de tendresse ou de présence, trop de contrôle dans l’enfance.
Des choses non clarifiées, non comblées et dont on fait souvent porter le chapeau, plus tard, à l’autre.Une fois ces manques identifiés et partagés, la relation s’en trouvera plus saine.

Les 4 Accords Toltèques.

Posté : 22 septembre, 2012 @ 8:04 dans Evasion | Pas de commentaires »

Les 4 Accords Toltèques. dans Evasion zen1-300x225Les  4 accords Toltèques partent du principe que nous vivons notre vie en fonction de plusieurs accords, notamment ceux que l’entourage a décrété sur nous, mais aussi ceux que nous nous sommes crées nous même. Par exemple, pendant  l’enfance, nous avons tous entendu des phrases a propos de nous même « Il  a toujours été timide », « Elle est nulle en maths ». Ce sont les idées des autres, mais elles deviennent par extension, des « vérités » qui nous semblent immuables. Autre exemple, on peut vivre une expérience avec une personne, vivre une déception et passer ensuite un accord que cela ne nous arrivera plus, et nous appliquerons le principe de peur et de suspicion avec d’autres personnes qui n’ont rien a voir avec ce vécu toute notre vie. Mais ces accords ne sont absolument pas immuables si on prend conscience que nous ne sommes pas enfermés dans ce fonctionnement, et qu’il est possible d’en sortir.

Le premier accord est d’avoir « une parole impeccable ».  Au quotidien, ne plus dire de mal de soi même, se respecter, ce qui par extension entraine a ne plus le faire envers autrui. Par exemple, si on casse un verre, on peut très facilement se traiter d’idiot. Pourtant l’idiotie n’a rien a voir avec ça. On peut déplorer avoir cassé quelque chose sans pour autant se dénigrer par la même occasion.

Le deuxième accord est celui de « ne pas prendre les choses pour soi ». Notre égo est souvent mal placé. Si je rentre dans un commerce et que personne ne répond à mon « bonjour ». Est-ce vraiment à moi que cela s’adresse ? Bien sur que non. Cela ne fait que refléter le mal être de l’autre. Ne pas le prendre pour soi, c’est s’éviter des idées négatives inutiles.

Le troisième accord propose de ne pas supposer à la place des autres. Il est impossible de deviner ce que pense autrui, pourtant nous le faisons tous les jours, et nous empêchons de faire de nombreuses choses, sous prétexte que la réaction de l’autre sera négative. Hors nous ne le savons jamais puisque nous ne mettons jamais en place certaines actions par supposition d’une suite dont nous ne savons rien en réalité.

Le quatrième accord est de « faire de son mieux » chaque jour avec les 3 accords précédents. Cela permet de ne pas s’auto flageller quand on n’a pas réussi à appliquer à la perfection ces accords, mais de se féliciter d’avoir fait de son mieux, et de pouvoir essayer mieux le lendemain. (Source http://osteopathie-reunion.over-blog.com)

Don Miguel Ruiz

Citamots

Posté : 19 septembre, 2012 @ 7:59 dans Citations | Pas de commentaires »

Citamots dans Citations fmina108« En amitié on ne passe pas devant le maire, alors il n’y a
vraiment de date anniversaire ; mais ça peut quand même durer toute
une vie puisqu’on s’est choisis.
Marc Levy

f13 dans CitationsSeuls l’amour et l’amitié comblent la solitude de nos jours. Le bonheur n’est pas
le droit de chacun, c’est un combat de tous les jours. Je crois qu’il faut savoir le vivre
lorsqu’il se présente à nous. »
Orson Welles

f81« On a tous besoin de croire, d’avoir confiance, de savoir qu’on peut donner tout
son coeur à un projet, une entreprise, un homme ou une femme. Alors, on se sent
fort. On se frappe la poitrine et on défie le monde.
Katherine Pancol

F6« Tout nous échappe sans cesse, même les êtres qu’on aime
Mais reste la certitude que certains moments
ont été ce qu’on appelle le bonheur. »
L.Tardieu

fmina15-300x225« Quand tu aimes quelqu’un, tu le prends en entier, avec toutes ses attaches,
toutes ses obligations. Tu prends son histoire, son passé et son présent. Tu prends tout,
ou rien du tout. ».Guil. Musso

L’amitié

Posté : 18 septembre, 2012 @ 3:57 dans Poèmes..... | Pas de commentaires »

L'amitié dans Poèmes..... COLORLa véritable amitié est pure. 
Elle ne recherche aucune faveur en retour. 
Elle élève celui qui la donne. 
La véritable amitié est généreuse. 
Elle est plus forte que tous les préjugés. 
Elle anoblit celui qui la donne. 

La véritable amitié est fidèle. 
Elle n’est pas altérée par le temps. 
Elle honore celui qui la donne. 
La véritable amitié est tenace. 
Elle est faite de loyauté et de franchise. 
Elle grandit celui qui la donne. 

La véritable amitié est magnanime. 
Elle ne pose aucune condition. 
Elle embellit celui qui la donne. 
La véritable amitié est absolue. 
Elle n’est jamais donnée par miettes. 
Elle fait honneur à celui qui la donne. 

La véritable amitié est spontanée. 
Elle ne fait l’objet d’aucun marchandage. 
Elle récompense celui qui la donne. 
La véritable amitié est sincère.
Elle ne pose pas de conditions.
Elle enrichit celui qui la donne.
Henri de Lacordaire

1234
 

Claudevelobateau |
FJVpeinture |
Le Palmach Portoch |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lesrongeursdemathilde
| Viasvacances
| Woozgo