Comm1histoire

Un site utilisant unblog.fr

Archive pour avril, 2013

Petites turbulences

Posté : 30 avril, 2013 @ 9:39 dans Capture | Pas de commentaires »

Petites turbulences dans Capture unknown2Il est des événements dans la vie qui peuvent ebranler les convictions et fragiliser la confiance. Cependant il est nécessaire et important de rester debout, de lutter et de continuer d’avancer malgré ces ces petites turbulences » qui parfois font tanguer, mais qui ne doit en aucun cas faire tomber. Ou alors il faut se relever et regarder l’avenir avec sérénité.

Chacun de nous crée sa propre  réalité par sa façon de regarder et d’interpréter les événements, les personnes et les circonstances de sa vie. Chacun peut choisir de ne pas être victime, d’assumer l’entière responsabilité de son existence, qu’elles que soient les circonstances.

Nous voulons toujours autre chose que ce qui est. Nous persistons à croire que le sens de la vie, le bonheur est ailleurs, dans quelque chose que l’on cherche aveuglément. A cause de cela tout apparait un non sens… Le sens se trouve dans la situation actuelle, que l’on rejette, refuse et fuit, la fidélité à soi.

Accepter ce qui est, ne veut pas dire « aimer ce qui est » ou « se resigner », cela signifie simplement savoir que pour l’instant, il n’y a pas d’autres réalité et que plus on est en contact avec elle, plus on peut retrouver des moyens de la vivre et de « l’utiliser » pour refaire surface et avancer sur de nouvelles bases.

Ne jamais oublier que chaque  être humain est lourdement « programmé » par sa famille, sa culture, sa religion, qu’il parle et agit en relation avec ses programmations. Donc il se peut que l’on se sente blessé par les paroles ou le comportement d’autrui à notre égard. Il convient de lâcher prise de tout cela. De ne pas tenir rancoeur. De pardonner et de repartitr sur des bases nouvelles.

Etre humain, c’est être imparfait, et oui nul n’est parfait, c’est avant tout d’accepter d’être imparfait. C’est commettre des erreurs, c’est devoir accepter, parfois, ne pas comprendre, d’être confronté aux grands mystéres de la vie, à ce qui paraîy injuste et absurde.

Savoir aaussi que : Nous ne sommes pas les seuls, isolés, sans recours, ballotés comme un fétu de paille sur cette planéte. Une force, une énergie de vie nous accompagne. Elle ne peut empêcher, ni supprimer les peines et les souffrances que nous sommes appelés à traverser, mais elle peut nous donner la capacité d’y faire face.

 Rosette Poletti Texte

Tu as changé(e) c’est vrai, mais mon amour demeure

Posté : 28 avril, 2013 @ 6:08 dans Commune histoire | Pas de commentaires »

Tu as changé(e) c'est vrai, mais mon amour demeure dans Commune histoire 254301214512-300x252Si, à trop fréquenter votre partenaire, vous avez oublié les raisons pour lesquelles vous l’avez choisi ; si, dans les méandres du quotidien, vous ne vous émerveillez plus de ses qualités, peut-être est-il temps de refaire un inventaire positif de votre relation. C’est sur que l’amour demeure. Mais personne ne fait plus d’effort. On considère comme acquis son partenaire. Et pourtant….. rien n’est jamais acquis dans la vie, ou alors il faut se donner les moyens de garder ce pour lequel on s’est battu pour l’obtenir.

Ce qui me fait encore craquer chez toi….. qui n’aime pas entendre cette petite phrase qui réchauffe le coeur; Alors si vous ne voyez plus cette petite lumière brillère dans sa pupille quand il vous retrouve le soir, si vous attendez vainement qu’il vous prenne dans ses bras, si…. ne rester pas pas a ressasser des idées noires; Prenez les choses en main.

Vous avez perdu cette spontanéité, peur de vous trouver ridicule, peur de sa réaction; Alors dites le sur le papier. papier, crayon et laisser aller les idées,qui vienne du coeur. Ecrire à l’autre pour lui dire tout ce qui continue de vous charmer ? Ça semble inutile… et pourtant. Essayez. Vous pourriez avoir des surprises.

Tel est l’exercice que propose Anne B. Walter . Il consiste à écrire la liste de ce qui vous plaît toujours chez l’autre : gestes du quotidien, initiatives, manières d’être ou de communiquer… Isolez-vous, pensez à votre partenaire et écrivez sans vous censurer ce qui vous vient à l’esprit quand vous pensez à ses « meilleurs côtés ». Ce travail de recension qui semble léger peut avoir de grands effets. Il permet en effet de se constituer une « réserve » de sentiments positifs très utiles quand les prochaines crises se présenteront.

Seconde étape : passez de l’écrit à l’oral et dites-lui de vive voix tout le bien que vous pensez de lui. « Ce que j’aime chez toi… » : un beau début de phrase  pour renouer le dialogue et pour réveiller un peu des sentiments endormis. On découvre alors   combien les manières d’être amoureux sont multiples. Et qu’elles ne s’appuient pas forcément sur des transes passionnées mais sur des attentions au quotidien.

 

Claudevelobateau |
FJVpeinture |
Le Palmach Portoch |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lesrongeursdemathilde
| Viasvacances
| Woozgo