Comm1histoire

Un site utilisant unblog.fr

Archive pour février, 2014

Ces petites rides qui nous racontent

Posté : 28 février, 2014 @ 6:51 dans Commune histoire | Pas de commentaires »

imageskiNous avons souvent une relation particulière, voire ambiguë avec les cosmétiques. Nos comportements, nos choix et notre utilisation face aux cosmétiques reflétent consciemment ou inconsciemment l’image de notre personne, l’image que l’on a de soi et l’image que l’on veut paraître.
J’avais envie de vous parler des rides…ces rides qui nous racontent, ces rides qui nous « trahissent »…

Qui ne sait pas inquiéter de sa première ride…on la traque, on la regarde, on l’observe, juste là au coin des yeux. Cependant, nous réagissons tous différemment face à cette petite marque du temps qui passe, pour certains c’est la panique de vieillir, pour d’autre c’est l’acceptation d’être enfin adulte et accepter ses choix.

Rides du lion, pattes d’oie, sinuosités frontales…appelés aussi « rides d’expression » ne sont autres que les témoignages extérieurs de nos cogitations internes. C’est une grille de lecture qui garde l’empreinte de notre état émotionnel passé et présent. En effet, si elles racontent un peu la manière dont nous avons abordé, hier, chacun des moments de notre existence, ces rides dévoilent en filigrane ce que nous sommes profondément, aujourd’hui.
En effet, selon leur emplacement, ces rides nous donnent un air épanouie ou au contraire fatiguée, soucieux. Indéniablement, nos rides en disent long sur notre mode de vie. On se marque, comme on a vécu : dans la tristesse ou la joie, le déni ou l’acceptation.

Tricher est alors une façon d’être en adéquation avec le sentiment que l’on a de soi. Une tromperie dans laquelle, seul l’autre est piégé. A mentir, on rétablit parfois une certaine vérité : la sienne. Discrètes ou bavardes, nos rides ne disent pas toujours la réalité de notre âge.Vouloir paraître plus jeune qu’on ne l’est peut être aussi guidé par l’envie d’estomper les accrocs de la vie. Des événements difficiles à gérer laissent des traces. Tous ces accidents qui sculptent notre visage au fil de nos émotions nous éloignent d’un idéal esthétique que l’on porte en soi. A grand renfort d’anti-oxydants réparateurs ou de techniques anti-âge futuristes nous jouons avec notre image pour changer le regard de l’autre. Nos rides racontent notre vie, comment nous la vivons et comment nous l’avons survécu…
Plus on avance en âge et plus on a peur. Peur de perdre sa forme, peur de perdre son pouvoir de séduction et peur enfin de mourir aussi.

Ceux qui vivent leurs rides avec bonheur ont trouvée la solution. Ils se sont donner le droit de vieillir en lâchant la course aux performances tout azimut pour se fier à ce qui fait leur richesse : une plus grande expérience, une meilleure connaissance de ses possibilités… Ils savent aussi le grand bonheur de s’occuper de soi-même. Ils sont conscience que s’enduire de crème c’est créer une relation avec leur corps, de se retrouver avec eux même.

Accepter son âge et les rides qui l’accompagnent, c’est aussi avoir compris le sens de sa vie, c’est un pas vers la sagesse. C’est enfin se libérer de ce qui a pu nous décevoir, ou contrarier, pour mieux sublimer un quotidien que l’on sait riche d’expériences qui nous ont remplis et comblés. Source net

La saint Valentin….sincérité et fidélité

Posté : 23 février, 2014 @ 6:52 dans Douceur nostalgique | Pas de commentaires »

imagesgfLa  saint Valentin, pour les romantiques c’est un jour très spéciale. Faut t’il encore que monsieur pense a marquer ce jour  en faisant un geste amoureux. Fête importante pour certains, énervante pour d’autres, quand on pense a tous ces célibataires….. en manque de Valentins ou de Valentines. En tout cas, les avis divergent autour de la Saint-Valentin. Fête commerciale ou occasion de dîner en amoureux, galère pour trouver un cadeau ou pur moment de bonheur, jour comme les autres ou occasion à fêter…Chacun a sa petite idée.

Néanmoins Il est attendre le 14 février pour se montrer attentionné envers son conjoint, je trouve cela un taninet hypocrite. Car l’amour peut être, mais doit être célébré chaque jour de l’année. Comme je le dis dans mes textes, il est important de s’accorder régulièrement des moments à deux et d’entretenir la petite étincelle qui cimente le couple. La saint valentin, pour ceux qui ne se montrent pas affectueux dans la vie courante, ne montre pas ses sentiments, peut et doit profiter de ce jour pour prouver que malgré le manque de démonstrations, il n’en reste pas moins amoureux. Ah les hommes…… Avec le rythme de vie effréné que l’on mène, la Saint-Valentin permet de s’arrêter et de faire le point. De s’occuper de son couple un peu plus que de coutume, de s’échanger quelques mots doux et de passer du temps ensemble. C’est l’occasion de casser la routine, de sortir de l’ordinaire, de se rappeler qu’il est agréable d’être amoureux et de célébrer l’amour. Il offre aux amoureux l’occasion de mettre à l’honneur leur couple et l’amour qu’ils ressentent pour leur conjoint, de prendre du temps à deux, de faire plaisir à l’autre et de lui apporter des marques d’affection.

 Mais se sentir obligé d’exprimer son amour n’est pas le sens premier de la fête des amoureux. “Est-ce qu’il faut attendre ce jour précis pour montrer son amour, non, et nous sommes nombreux à le penser,  l’amour prend tout son sens lorsqu’on la célèbre au quotidien et que l’on n’a pas besoin de cadeaux pour le montrer. Être sincère et fidèle, c’est cela la plus grande preuve d’amour.”

 

La tolérance

Posté : 8 février, 2014 @ 4:44 dans Commune histoire | Pas de commentaires »

 

imagespoLa tolérance est avant tout une attitude. C’est le fait d’admettre que l’autre puisse « être », « penser » ou « agir » différemment de soi. Il s’agit donc d’admettre comme acceptable qu’une personne agaçante, ayant des idées opposées aux siennes, une manière de s’exprimer radicalement différente puisse exister !Parfois l’autre est trop différent, on n’arrive pas à le comprendre, mais plutôt que de ressasser, on peut tout simplement se dire qu’il a autant le droit d’exister que soi. Il ne s’agit pas d’essayer d’aller lui parler ou de se disputer avec lui sans arrêt, mais simplement d’avoir une relation courtoise avec lui… en somme, éviter les embrouilles ! Il y a certaines personnes que l’on ne pourra jamais comprendre ou accepter telles qu’elles sont. Il s’agit donc de supporter au moins qu’elles puissent partager le même espace que soi !

C’est vrai que parfois, c’est plutôt compliqué de supporter la manière d’être de certains. Par exemple, l’allumeuse de service alors que l’on est une jeune fille plutôt timide, ou alors, le frimeur qui parle aux autres comme s’ils étaient inférieurs… Être tolérant suppose d’abord de s’accepter soi-même et de prendre confiance en soi. Étonnant non ? L’autre peut être différent sans être une menace. Mais, quand on est un peu complexé, il est compliqué de se dire que l’on a autant de chances avec les garçons que celle qui drague à tout va ou que le garçon qui parle de manière un peu méprisante ne pense peut-être pas réellement qu’il est mieux que les autres, au contraire.Tout simplement à être plus cool et à prendre de la distance. Cela ne sert à rien de se faire des nœuds au cerveau au sujet d’une personne dont tout nous sépare… Être tolérant, c’est aussi apprendre à se protéger. Même si on est en tête à tête avec quelqu’un à qui on a rien à dire et avec qui on a rien à partager, rien ne sert de s’énerver. Cela n’arrangera rien, bien au contraire. La tolérance permet de rester zen…

Même dans les cas les plus désespérés, une fois que la tolérance a pu permettre une petite prise de distance, on peut se rendre compte que finalement il y a peut-être un petit quelque chose à partager (au minimum le même air). Et puis, tolérer, c’est aussi voir que l’autre ne se résume pas à un point de différence. Être tolérant, oui, mais pas indifférent. En effet, notre différence à nous, c’est aussi de ne pas tout tolérer. D’ailleurs, parce que différent, on peut aussi être parfois intolérable pour d’autres ! (fil santé jeunes)

 

Claudevelobateau |
FJVpeinture |
Le Palmach Portoch |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lesrongeursdemathilde
| Viasvacances
| Woozgo