Comm1histoire

Un site utilisant unblog.fr

Archive pour août, 2016

Le bonheur d’être grand-parent

Posté : 27 août, 2016 @ 2:16 dans Accueil | Pas de commentaires »

UnknownUULes grands-parents d’aujourd’hui ont plus de temps à consacrer à leur descendance, et ils sont souvent en plus grande forme que leurs prédécesseurs. Tellement e

En forme, à vrai dire, qu’il faut parfois prendre rendez-vous avec eux pour leur confier le petit dernier. C’est que les grands-parents actuels voyagent, prennent des cours de danse, surfent sur internet et ont parfois des semaines bien chargées. Mais parmi toutes ces obligations, une grande majorité de grands-parents réservent avec joie du temps pour des moments complices avec leurs petits-enfants. Parce que ces moments rares leur apportent un supplément de jeunesse et de dynamisme. Parce que c’est tellement beau de voir le sourire d’un enfant, d’entendre son rire résonner dans la maison, d’avoir le privilège de l’aider à grandir. Le plaisir de partager son expérience, de lui raconter des histoires, de prendre le temps de l’écouter sans autre obligation que d’être là et de partager des moments de tendresse complice, tout cela fait partie du bonheur d’être grand-parent.

Parce qu’ils sont débarrassés des impératifs d’éducation, de scolarisation et de discipline, les grands-parents jouent un rôle essentiel en apportant une écoute à 100% et un soutien dénué de jugement. L’enfant se sent accueilli, libre de faire des confidences qu’il ne ferait pas à ses parents, d’aborder des sujets délicats ou de demander une aide discrète. Avec leur expérience de vie, les grands-parents savent relativiser sans être confrontés de plein fouet aux responsabilités parentales. C’est un réel bonheur d’être le dépositaire de secrets et de donner un petit coup de pouce ou une aide financière pour faciliter la vie des petits-enfants. 

Grâce à leur vécu, les grands-parents apportent à l’enfant des ressources différentes, teintées de patience, de gentillesse, mais aussi d’empathie, de culture et de bienveillance. Suivre pas à pas l’évolution d’un enfant en étant intéressé par chaque étape de sa construction, c’est un réel cadeau de la vie ! Les jeunes générations se montrent passionnées par les récits de leurs aînés, ils peuvent ainsi prendre la mesure de leur lignée et du temps, en intégrant des repères fondamentaux pour leur vie. Communiquer à un enfant son savoir et son savoir-faire apporte une valeur ajoutée dont chacun se retrouve bénéficiaire. Ainsi, accompagner les petits-enfants dans l’apprentissage de la vie assure aux aînés que nous sommes la certitude de trans

mettre des valeurs et des qualités qui jalonneront leur parcours

Libérés des responsabilités directes, les grands-parents jouissent du bonheur de partager des moments précieux de tendresse, de câlins et de complicité avec les jeunes générations. Que ce soit pour confectionner un gâteau, pour bricoler, pour jouer, pour aller au jardin public ou partir en vacances, ce sont les choses simples de la vie qui réunissent avec bonheur les aînés et leur descendance. A condition de ne pas interférer dans l’éducation des parents, c’est surtout la joie de donner et de recevoir qui unit avec bonheur les générations.

Source net

J’aime ce que je vois dans mon miroir

Posté : 20 août, 2016 @ 5:34 dans Commune histoire | Pas de commentaires »

femme-joie-guerison-spirituelle-600x337-minS’accepter soi-même ne signifie pas se regarder uniquement dans le miroir et aimer chaque recoin qui reflète la superficie, avec chaque vertu et chaque beauté. C’est bien plus que cela.

De fait, l’auto-acceptation est un exercice que nous devons pratiquer chaque jour.

  • S’accepter signifie savoir accepter ses erreurs pour apprendre d’elles.
  • S’accepter signifie comprendre que nous ne sommes pas infaillibles, que nous ne pouvons pas aller partout, ni satisfaire tous les désirs et les besoins de ceux qui nous entourent.
  • S’accepter signifie savoir accepter que la vie, ce sont des changements et que nous devons nous adapter à chaque variation avec intégrité et optimisme, car vivre, c’est se laisser porter et profiter de ce mouvement enrichissant

Mûrir, c’est un voyage intérieur qui en vaut la peine

Mûrir, ce n’est pas seulement fêter des anniversaires. C’est accumuler les expériences, car il n’y a rien de plus triste que de laisser passer le temps sans le remplir de sensations, de découvertes, d’apprentissages, d’erreurs, de caresses, de sourires, de larmes, de saveurs…

  • La vie réelle est au-delà de notre zone de confort et c’est sur cette ligne, située un pas au-delà de la barrière de la peur, que le meilleur arrive.
  • Mûrir, c’est avant tout, un voyage intérieur qui nous oblige à tirer parti de tout ce qui a été vécu pour remodeler notre personnalité, nos valeurs et notre essence.
  • Car la femme que vous êtes aujourd’hui n’est pas la femme de 20 ans. Il reste, sans aucun doute, une partie d’elle, mais tout ce voyage a enlevé des couches et en a ajouté de nouvelles, pour vous rendre plus habile, plus sûre, et plus rayonnante.

Il ne faut pas avoir peur de prendre des années, il faut avoir peur d’une vie non vécue.

Ce que je suis aujourd’hui

Vous êtes dans ce point intermédiaire où vous regarder le passé avec satisfaction car vous avez accepté chacun de vos chemins et de vos choix, mais vous dirigez le regard vers le futur et vous vous demandez ce que cet horizon vous apportera.

  • Peu importe ce qui se passe dans ce futur car il n’existe pas encore, et les personnes sages savent très bien que le meilleur moment, c’est maintenant.
  • Votre meilleur âge, c’est aujourd’hui, le moment le plus important de votre vie, c’est celui qui s’ouvre à vous en ce moment.
  • Nous savons que le destin joue avec ses propres dés, mais nous sommes également des artisanes de notre propre réalité.
    Nous prenons des décisions, nous haussons le ton pour dire avec fermeté ce que vous voulons et ce que nous ne voulons pas, ce que nous sommes disposées à conserver et ce contre quoi nous voulons lutter.

Tout ce qui a été vécu nous a donné de la force, du courage et de la fermeté, et c’est un trésor très précieux : c’est votre héritage personnel, et sans aucun doute, merveilleux.

La femme d’hier a construit la femme d’aujourd’hui

Posté : 16 août, 2016 @ 6:54 dans Commune histoire | Pas de commentaires »

imageshLa femme que vous êtes aujourd’hui raconte une histoire unique et exceptionnelle.

Ce portrait personnel sera habité par des clairs-obscurs, des périodes de difficulté propre et des moments où la chance vous a accompagné, ainsi que ce bonheur qui continue à vous inspirer.

Tout ce qui a été vécu, ressenti et vu lors de toutes nos expériences forme ce que nous sommes aujourd’hui.

Qui est capable d’accepter chacun de ces aspects sans résistance ou regret pourra avancer dans sa vie avec plus de liberté.

À présent, nous savons que dans de nombreux cas, il y a des souvenirs déterminés qui nous font trop de mal et nous pouvons arriver à nous détester nous-même car nous avons cédé dans certaines situations, ou nous avons mal agi.

Nous pourrions dire sans nous tromper qu’il y a toujours une version de nous-même qui ne nous plaît pas, et que nous rejetons.

Nous devons être capable d’accepter la femme d’hier car elle nous a aussi aidé à donner de la force et de la beauté à la femme d’aujourd’hui.

Dans cet article, nous vous invitons à réfléchir à cela.

La femme que vous voyez aujourd’hui dans le miroir raconte une longue histoire

Personne d’autre que vous ne connaît tous les chemins par lesquels vous êtes passés, toutes les fois où vous vous êtes trompée pour vous retrouver, et tout ce pour quoi vous vous êtes efforcé pour chaque chose que vous aimez.

Nos cartes personnelles montrent parfois des recoins privés que nous n’avons partagés avec personne, car elles reflètent ces moments de crises dont nous ne sommes pas fiers, mais que, perçus avec distance et expérience, nous finissons par accepter et par considérer comme importants.

Une relation douloureuse qui échoue, un projet qui n’a pas bien abouti, le fait d’avoir investi du temps et des efforts dans des personnes qui ne le méritaient pas, ou même mal se comporter avec ceux qui méritent le meilleur sont des fragments de ce passé dont le souvenir fait mal.

Mais, loin de voir la vie comme des stations de train isolées les unes des autres, nous devons la voir comme un cycle, un voyage risqué mais merveilleux où tout compte, et où tout définit la femme exceptionnelle que nous sommes aujourd’hui.

 

Danser…………pour être heureux

Posté : 13 août, 2016 @ 1:40 dans Accueil, Commune histoire | Pas de commentaires »

imageskLa danse est non seulement une belle manière de s’exprimer et de se divertir pour beaucoup de personnes de tous âges, mais également un moyen de se maintenir en bonne forme et en bonne santé ! Au risque de vous surprendre, la danse possède bel et bien un effet sur notre corps et notre organisme, et nous allons d’ailleurs aborder ses bienfaits dans les lignes qui suivent. Danser sert à se défouler et à lutter contre la routine et la monotonie qui caractérise le quotidien de bon nombre de personnes. Et ce quotidien sans couleur peut avoir des conséquences sur l’état physique, affectif et mental de l’être humain que nous sommes !

Pour être heureux

En général, les gens arborent un grand sourire lorsqu’elles dansent : c’est tout à fait naturel et cela permet de réellement profiter de la danse en donnant une bouffée d’air à son esprit, quel que soit l’âge ou le sexe de la personne !

Contre le stress et la dépression

Il a été prouvé que la danse peut contribuer à combattre la dépression et à améliorer l’estime et la confiance en soi, ce qui est très important, surtout quand on sait à quel point la dépression est présente chez les adolescents ou les adultes de tous âges.

Une étude faite par l’International Journal of Neuroscience indique que la thérapie par les gestes et les mouvements de la danse permettent de soigner la dépression et le stress grâce à sa capacité de contrôler les niveaux de sérotonine et de dopamine présents dans le corps. Et puisque la danse est une activité sociale, elle aide à se débarrasser des sentiments d’isolement présents chez les personnes qui souffrent de dépression ou parfois chez celles qui vivent seules.

Pour plus de confiance et d’estime de soi

La danse aide à avoir confiance en soi : chaque fois que vous apprenez un nouveau pas de danse, une confiance et une estime de soi s’étaleront sur les autres aspects de votre vie.

La danse est une activité sociale, et les études ont d’ailleurs démontré que la socialisation et les liens solides avec les amis conduisent à avoir une haute estime de soi et une attitude positive. Le fait de danser offre donc l’opportunité de connaître d’autres personnes et de baigner dans une atmosphère de bien-être.

Alors vous vous y mettez quand ?

 

source :Amélioretasante.com

 

Proverbe d’espoir

Posté : 10 août, 2016 @ 12:24 dans Accueil | Pas de commentaires »

femme-joie-guerison-spirituelle-600x337-min

 

J’Admire ceux qui continuent a danser même quand la musique s’est arrêtée,car se sont ceux qui continuent d’avancer  lorsque tout espoir est perdu!  

Les beaux proverbes

Bonjour tout le monde

Posté : 10 août, 2016 @ 12:09 dans Accueil | Pas de commentaires »

bonheur2Cela fait un moment que je ne suis pas venue sur mon blog. Aujourd’hui je constate  que vous apprécier ces petites visites sur celui -ci, aussi je me dois de continuer a mettre de jolis textes .

Les statistiques sont satisfaisantes,  je vous promets de refaire vivre ce blog.

Vous pouvez me laisser un petit message d’encouragement : com1histoire@gmail.com.

 

Je me ferai une joie de vous répondre.

Cordialement

 

Claudevelobateau |
FJVpeinture |
Le Palmach Portoch |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lesrongeursdemathilde
| Viasvacances
| Woozgo