Comm1histoire

Un site utilisant unblog.fr

Archive pour la catégorie 'Billet d’humeur'

La Jalousie…. 7é péché capital

Posté : 3 décembre, 2012 @ 7:20 dans Billet d'humeur | Pas de commentaires »

La Jalousie.... 7é péché capital dans Billet d'humeur coupleedToxique voire destructrice quand elle est incessante, la jalousie peut avoir des effets dopants sur votre relation amoureuse si vous l’utilisez modérément et à bon escient. Détail des vertus insoupçonnées de celle que l’on appelle le 7e péché capital…

OK, vous pressez Chéri de questions chaque fois qu’il est en retard de dix minutes, à la façon d’un inspecteur de la PJ. Mais est-ce que vous feriez cela avec un garçon dont vous vous fichez comme de votre première chemise ? Non ! Donc, notre prince charmant n’a pas à se sentir fliqué mais flatté de votre comportement. Parce qu’elle est une preuve d’amour. Il y a les hommes que l’on fuit et ceux que l’on retient. Lui fait partie de la deuxième catégorie. Si vous redoutez perpétuellement qu’une autre jette son dévolu sur lui, c’est parce qu’un tel cocktail d’intelligence, d’humour et de charme dans le même corps, ça ne se rencontre pas si souvent. Il est exceptionnel et vous ne lui manquez pas de lui exprimer, même si c’est avec vos scènes de ménage explosives ! Parce qu’elle lui montre qu’il est unique 

Vivre avec une jalouse, c’est la garantie de ne jamais tomber dans la mollesse, la routine, la tiédeur.  Il y a de l’animation tous les jours. On risque de se fâcher, oui, mais jamais de s’ennuyer ! Parce que la jalousie fait vibrer plus intensément. Et de la même façon qu’elle peut secouer positivement vos sentiments, elle peut aussi agir comme un puissant aphrodisiaque. Car combien de couples, après s’être écharpés, adorent se réconcilier sur l’oreiller ? Parce qu’elle est un détonateur érotique. Si vous êtes jalouse, c’est parce que vous êtes consciente qu’il existe certaines filles, dans l’entourage social de votre amoureux, qui ont des qualités que vous ne possédez pas (une plastique 0% cellulite, une culture générale en béton, etc…). Ça vous incite à faire des efforts, par exemple en vous inscrivant au cours de Pilates ou en recommençant à lire autre chose que des magazines people !  Parce que la jalousie vous oblige à ne pas vous reposer sur vos lauriers

rangerh-300x212 dans Billet d'humeurSi votre prince charmant reste fidèle au poste, ne prenez pas la tangente malgré vos crises de jalousies à répétition, c’est qu’il est vraiment accro. Vous pouvez donc en déduire que votre couple a des bases solides… Parce que la jalousie permet d’éprouver la solidité de ses sentiments.Toute la semaine, on exige que vous soyez irréprochable et responsable, que vous vous comportiez comme une adulte sensée avec vos collègues, votre patron, vos parents, votre banquier. Résultat : à force de jouer les nanas parfaites, vous vous sentez légèrement oppressée. Votre jalousie, c’est donc votre niche d’immaturité, de fantaisie, votre façon de ne pas entrer tout à fait dans le moule. Parce qu’elle vous gratifie d’un salutaire grain de folie. Alors mesdames , oui la jalousie a du bon, mais ….. à petites doses. Alors soyons jalouses avec modération.

Vous êtes devenue férocement jalouse depuis quelques mois alors que vous ne l’étiez pas ?  C’est peut-être votre instinct féminin qui vous indique que quelque chose est en train de se déliter dans votre relation, que votre homme est en train de s’éloigner. Alors, provoquez la discussion avec lui avant qu’il ne soit trop tard ! 10. Parce qu’elle est parfois le baromètre de la santé de votre couple

Amour ….Toujours !!!

Posté : 25 novembre, 2012 @ 8:12 dans Billet d'humeur | Pas de commentaires »

Amour ....Toujours !!! dans Billet d'humeur coml4Peut-on aimer la même personne toute sa vie ? L’être humain est en perpétuelle évolution et que donc ses envies, ses besoins, ses attentes et sa personnalité le sont aussi, il est sain de se poser la question.

faire rimer amour avec toujours c’est possible. Il est tout à fait possible d’aimer la même personne toute une vie ! Mais la condition sine qua non est qu’il faut le VOULOIR ! Beaucoup pensent que le temps est un redoutable ennemi qui tue l’Amour mais le tem ps est surtout indispensable pour que l’Amour puisse naitre ET s’épanouir ! Un couple est une entité vivante et comme toute entité vivante il a ses périodes de vaches grasses et de vaches maigres. Il n’est pas figé, il évolue et donc l’Amour qui unit les deux êtres qui le composent, aussi !

La femme est passer maitre dans l’art de faire perdurer son couple, femme qui veut …. peut et y met les moyens. Il faut aussi aimer intelligemment,  et appliquer certaines règles  : Ne partez pas du principe que l’autre vous appartient. Considérez que l’autre vous appartient, c’est ne plus être ouvert à lui, c’est considérer qu’il n’a plus rien à vous apprendre et que vous n’avez plus à faire des efforts. C’est une erreur ! Restez en éveil ! L’autre ne vous appartiendra JAMAIS, une partie de lui vous échappera toujours, de ce fait, vous devez sans cesse le séduire et lui montrer que vous êtes digne de l’aimer.

Découvrez les changements de l’autre. Les êtres évoluent sans cesse, leurs envies, leurs projets aussi. Acceptez que l’autre puisse vous surprendre, qu’il a encore des choses à vous apporter et surtout apprenez quels sont les changements qui s’opèrent en lui.

couple-joue1-286x300 dans Billet d'humeurCommuniquer ! Avec le temps, vous ne pouvez pas toujours avoir avec l’autre des conversations intenses et profondes ! Mais même dire des banalités permet d’entretenir l’amour entre deux êtres ! Parler, échanger avec l’autre c’est lui dire « je sais que tu es là et j’apprécie ». N’hésitez pas à discuter avec votre partenaire de vos désirs, de vos secrets ou de vos angoisses, votre complicité n’en sera que plus forte.

Faites preuve de VOLONTE ! Le plus important pour qu’un couple soit heureux sur la durée c’est qu’il le veuille ! Car peu importe les difficultés, les affres du quotidien, le temps qui passe, les changements qui s’opèrent en chacun d’eux, si les deux partenaires ont la volonté d’avancer à deux alors rien ne peux s’arrêter.

Douter en Amour, se poser des questions c’est sain, ce qui l’est moins c’est de ne plus ressentir la volonté d’avancer, de comprendre l’autre et de faire des efforts. Inutile de se poser mille questions en Amour, il suffit juste de se poser les 5 bonnes !

Chéri : sais tu que ?

Posté : 22 novembre, 2012 @ 6:05 dans Billet d'humeur | Pas de commentaires »

Chéri : sais tu que ? dans Billet d'humeur couple-on-1-300x199Quand une femme parle, c’est pour être écoutée, comprise et non pour qu’on l’interrompe avec des solutions ou des jugements.Quand une femme se referme, c’est qu’elle a été blessée. Il ne faut pas la laisser et attendre que ça passe, mais plutôt chercher la discussion la plus respectueuse possible. C’est ce dont elle a le plus besoin.Les femmes auront toujours des états d’âme! Un jour, tout va bien et l’autre, c’est la catastrophe. Un peu déstabilisant pour son chéri, reconnaissons le, de revoir encore et encore les mêmes conversations revenir sur le tapis. Surtout celles que l’on croyait pourtant réglées pour de bon à la dernière discussion!

Les femmes sont, à ce moment précis, fragiles et ont besoin d’être comprises.Une femme qui a des problèmes espère de chéri qu’il l’écoute. Lui, comprend qu’elle attend de lui qu’il l’a sauve. Il lui donnera donc des conseils en jugeant ses interventions et en la « brassant » au besoin.Tout bêtement, une femme peut considérer que le peu de questions que son conjoint pose à son égard concernant le déroulement de sa journée, ses occupations ou ses désirs sont un manque d’intérêt pour elle. Ainsi, elle attend impatiemment qu’il la questionne au lieu de simplement le lui raconter.La femme, elle, demande une multitude de petites attentions (caresses, douceurs, compliments…) pour se sentir aimée. Pour une femme, au sein d’une relation amoureuse, la communication sert avant tout à nourrir le lien. Simple? Non ? Pas tant que ça puisque l’amour a ses exigences, que la raison ne connait pas. 

<Source Canal Vie

Un petit rien

Posté : 17 novembre, 2012 @ 8:51 dans Billet d'humeur | Pas de commentaires »

Un petit rien dans Billet d'humeur jtme1Un petit rien, c’est dire bonjour
A la voisine et aux amis.
C’est presque rien et c’est facile,
Cela rend la vie plus jolie.

Un petit rien, c’est dire merci
A celui qui vous rend service.
C’est presque rien, un petit mot de courtoisie
Qui rend heureux celui à qui il est dit.

Un petit rien, c’est un sourire
A distribuer sur son chemin.
C’est presque rien, mais c’est beaucoup.
Cela rend heureux et c’est contagieux.

Un petit rien, c’est dire je t’aime
A la personne que l’on aime.
C’est presque rien, c’est important
L’amour s’entretient chaque jour.

Ces petits riens sont peu de choses,
Mais ils illuminent la journée
Ils donnent envie de partager le bonheur
Et cela, ça n’a pas de prix.

                                   Auteur: Marie-France Ferrand

Ma vie de chien

Posté : 10 juillet, 2012 @ 2:26 dans Billet d'humeur | Commentaires fermés

Ma vie de chien dans Billet d'humeur hilit014É2Par un beau midi ensoleillé,  tranquillement assis dans ma niche, je me demandais qu’elle serait ma destinée. Je n’avais que trois mois,  je cohabitais avec mes parents, de charmants dogs énormes, et mes frères et sœurs. Pas facile c’est sur, nous étions trop nombreux pour cette niche,  et je savais que tôt ou tard, on me trouverais un autre logis;

Quand ce jour là j’ai vu arrivé ce charmant couple, j’ai tout misé là-dessus, il me fallait repartir avec eux. Ils avaient l’air de m’apprécier, mais je voyais bien que si le « mâle » avait été conquis par mes yeux pétillants, « la femelle », elle, (eh oui, moi je les vois avec mon regard de toutou), tout en me caressant la truffe, me tenait un discours que je ne  pouvais  décoder, j’ai compris à son regard désolé que mon jour n’était point arrivé.

Et pourtant, l’espoir de me faire adoptée était là. Je venais de me faire tabasser par un inconnu. J’avais certainement fait quelque chose de mal, un chiot ça fait des bêtises. Avais-je  pour autant  mérité de me retrouvé la langue déchirée. Non, je  ne le pense pas.

Alors voyant mes amis revenir, j’ouvre grand la gueule, qu’il soit bien touchés par cette blessure, je tends ma papatte . Un sourire, un regard et là, c’était gagné. Depuis !!! j’ai été un toutou vachement heureux.  J’ai toujours pensé que j’avais de la chance d’avoir trouvé de si bon maîtres. Je dis « j’ai été », vous comprendrez pourquoi !!!!!

Pendant sept ans, j’ai mené une vie tranquille, mes repas, mes promenades, je faisais la fierté de mes maîtres et ils me le rendaient bien. jamais chienne de vie ne fut plus agréable. Cela fait des années que je vivais  là, dans mon espace bien protégé de tous intrus

Jusqu’au jour où je vis arrivé à la maison un énorme chien, bien de ma race, blanc moucheté gris, de merveilleux yeux bleus. Ma première réaction fut de défendre mon territoire, pas question d’y empiéter. Je n’avais pas l’habitude de fricoter avec les chiens du quartier; Mes maîtres y veillaient. Cet intrus m’intriguais. Je l’observais méfiante. Et à chaque approche je sortais mes crocs. Mais il n’avait pas l’air impressionné.

Et pourtant, malgré mes aboiements, je sentais bien que ce toutou n’avait qu’une envie, c’était de faire plus ample connaissance avec moi. Moi la chienne tranquille, je me faisais draguer par un félin que mes maitres avaient pris soin de me choisir.

Après trois jours de vaines tentatives, je finis par me laisser séduire par ce charmeur aux yeux si doux. Nous avons fini par devenir des amis. Puis je ne le revis plus. Je fus un peu triste, mais c’est ainsi.

Trois mois plus tard, six petites têtes me faisaient la fête, tout cela était nouveau pour moi, mais encouragée par mes maitres, je m’en suis quand même bien sortie. J’étais devenu tout simplement une maman de six chiots adorables..

 

Nous sommes nés un vendredi 13

Posté : 4 juillet, 2012 @ 9:07 dans Billet d'humeur | Commentaires fermés

Nous sommes nés un vendredi 13 dans Billet d'humeur chiens2Nous sommes six petits, nous sommes nés un vendredi 13. Notre mère nous a précipités dans ce monde inconnu de l’humain. Nous ne comprenons pas ce désintéressement . Oui, dès le lendemain de notre venue , notre maman semble très préoccupée et nous la sentons triste. Elle nous semble bien énigmatique notre maman, et pourtant nous la sentons si douce. Elle est aussi bien géante , notre  maman, normal , notre mère est bien grande à nos yeux, soucieuse et très protectrice.

Nous voudrions tant nous blottir contre son pelage, et nous endormir dans son pelage, s’énivrer de son odeur, se laisser bercer par les battements si rassurant  de son coeur de mère. Nous nous sentons perdus, mais de gentils bras sont venus remplacer la chaleur de notre maman. Cette jolie maitresse que nous regardons avec notre regard de chiot nous semble si douce.  Six biberons ont remplacé les tétés, elle nous berce, nous rassure, nous caresse et nous parle. Courageusement , huit fois par jour, elle est là attentive comme une vraie mère de substitution, patiemment elle attend que nous soyons repus et que rassasiés nous cessions ces gémissement de colère et d’incompréhension.

Nous sommes sis chiots, six petits dogs allemand et notre maman après notre venue, s’est senti très mal. C’est un dimanche pas comme les autres, notre mère lutte,  épuisée, il faut faire vite. La transporter d’urgence chez le véto. Nous sommes nés un vendredi 13 et il parait que ce jour là nous avons tirés le numéro gagnant. nous nous battrons pour survivre, pour qu’à son retour notre maman, n’aie pas de chagrin.  Nous sommes nés un vendredi 13. 

Instant magique

Posté : 3 juillet, 2012 @ 3:23 dans Billet d'humeur | Commentaires fermés

Instant magique dans Billet d'humeur chatNos regards sont croisés et se sont accrochés au détour d’une visite.Ses beaux yeux noisettes me fixent, et je lis dans ce regard qu’elle a peur de moi. Elle n’ose pas s’approcher . J’incline légèrement la tête l’invitant à une caresse. Elle sourie. Je me fait félin charmeur. Elle craque. Hésite encore. 

Allongé, nonchalamment , j’essaie de maîtriser ma tristesse.Je m’imagine ronronnant dans ses bras, le soir tous les deux au coin du feu. Elle ferait une bien belle maitresse.

Depuis quelques heures je côtoie une autre femme, professionnelle certes, mais peu chaleureuse. Simple rapport de gentillesse. Je ne lui en veux pas, nous sommes plusieurs a espérer une caresse, un regard bienveillant.Je glisse a nouveau un regard vers cette inconnue qui semble fasciner par ma beauté féline. D’un léger miaulement, je lui tends la patte, je fais le dos rond, je ferme les yeux dans l’espoir de cette caresse qui apaiserait mes tourments, enfermé dans cette cage.Elle me sourie, je me sens brusquement moins seul. Une nouvelle tentative, ma petite patte de velours se tend, elle recule, me sourie à nouveau, et timidement esquisse un mouvement, lentement, sa main vient toucher mon pelage blanc. Je suis heureux. Une caresse légère et mon angoisse doucement semble s’éloigner.

Nous nous regardons, elle semble m’analyser comme une petite bête curieuse. Ses yeux noisettes, mes yeux noisettes, nous avons cela  commun. Notre regard. Moi le félin, elle mon inconnue.Mais, il n’y aura pas d’amitié entre nous. Simplement ce moment magique. elle s’éloigne, j’avais pas remarqué qu’elle n’était pas seule. Un gros toutou au regarde tombeur veut aussi attirer son attention, elle s’avance et lui caresse la tête. Il en a de la chance celui-là.

Certainement parce que, comme je l’ai vite compris, elle a trop peur de nous….. les chats.J’ai quand même partagé avec elle un instant magique, chez le VETO.

12
 

Claudevelobateau |
FJVpeinture |
Le Palmach Portoch |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lesrongeursdemathilde
| Viasvacances
| Woozgo