Comm1histoire

Un site utilisant unblog.fr

Protégé : Bulles d’amour(V)

Classé dans : Jardin secret — 18 août, 2012 @ 9:20

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : Ombr’elle

Classé dans : Jardin secret — 18 août, 2012 @ 8:57

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Le triathlon de la lessive

Classé dans : Vie quotidienne — 17 août, 2012 @ 8:45

Le triathlon de la lessive dans Vie quotidienne lessive51C’est samedi, une journée de repos, un journée à trainer au lit. Le samedi en principe c’est le jour de la lessive, du ménage.  La femme , elle , n’a pas le temps de faire la grasse mâtinée.  Aprés  s’être levée aux aurores, bu rapidement un café, elle savoure ce moment de tranquillité. Tout est calme, au loin le soleil se lêve. Promesse d’une belle journée. Tout en dégustant son petit noir, elle refait dans sa tête le chemin de sa vie. Peut être n’avait t’elle pas rêver d’une vie aussi trépidante. d’une vie aussi  tourbillonnante. .   Mais elle est femme…. et quand on est femme, ces choses la on les chasse d’un sourire. Mais, cela ne l’empêche pas d’aimer sa vie. Elle se conforte dans son choix de couple, créer sa propre petite famille., un rêve devenu  réalité. C’est samedi, le seul jour qui lui permet d’être un peu moins stressée. Mais, Il y a deux lessives qui l’attendent. Faut se remuer, arrêter de rêver.

tache21 dans Vie quotidienne

La premiére chose à faire, récupérer le linge. Dans la chambre de son ado, la caverne d’Ali Baba, des montagnes de vêtements, sales ou propres?,  elle n’en sait rien.  Les ados sont ainsi, leur chambre, leur refuge, un vrai capharnaüm. Vêtements, sacs, chaussures, CD, k7, journaux, bols, on y trouve de tout. Et une harmonie totale régne entre ces différents objets, on s’y perdrait.  Mais elle,  comme d’habitude, n’y fait plus très attention. Un rapide coup d’oeil, tiens,  au beau milieu de cette montagne de vêtements, son pull en cachemire, là, l’air triste, se demandant ce qu’il fait là. Et… Oh mon dieu là, sa jupe qu’elle cherche depuis deux jours. Un regard sur sa fille endormie, rêvant certainement d’un possible lendemain. Pas de colére, un simple geste d’impatience,  elle sourie. N’est ce pas une consolation pour elle, une sorte de réconfort, ce pull et cette jupe, lui appartenant, là au beau milieu de petits tops, de shorts, n’est ce pas une manière pour son ado de lui prouver qu’elle est encore dans le vent, lui rappelant au passage qu’elle, maman, fait encore partie de son monde d’ado. « Maman à la mode, maman branchée ».. Mére et fille,  deux générations et pourtant, ce partage, cette complicité. Un geste de tendresse envers son enfant, pas encore une femme, plus du tout un bébé, une simple « ado-laissante ». Ellle ressort sur la pointe des pieds, les bras chargé de vêtements, propres, sales, peu importe pusqu’ils se sont cotoyés, autant tout laver.

taches34

La lessive, tâche ingrate, trier le blanc, le noir, la couleur, programmer, étendre. La lessive, semble être une tâche réservée uniquement aux femmes, et oui, rarement vous verrez monsieur se coltiner cela, d’ailleurs, il serait bien incapable de trouver le bouton off/on. Étendre ce linge!!! Qui parmi nous, mesdames, aime cela, faut se baisser, se lever, sans arrêt, suspendre et pincer. Puis rentrer, trier, plier et ranger. Ah ranger!!! Trieuse-dispatcheuse, le cerveau de la femme fonctionne à 100 à l’heure. Chaussettes, culottes, serviettes, pyjamas, pull, jean’s, chemises…. ranger. Tiroir du haut, tiroir du bas, salle de bain, placard du fond, chambre d’ado, placard de gauche, chambre d’ado, tiroir du milieu, douche à droite. Des allers et retours d’une pièce a l’autre.  Un dernier aller-aller-retour pour ranger le panier, remettre une machine. Et surtout programmer cette deuxième corvée.  Eternel recommencement. Elle attaque le ménage, par où commencer. Il y a tant à  faire en ce journée de samedi. Le congélo à nettoyer, les meubles à essuyer, la serpillière qui suivra, les draps à changer, puis le repas à préparer, et sans aucun doute le linge à repasser. Méthodiquement, elle programme son cerveau, surtout pas de bruit, c’est samedi, un jour à trainer au lit, l’aspirateur attendra. 

tache6Qui ne se reconnaitrait pas dans ce  récit. Nous passons presque toutes par là. Certains  diront qu’elle   »devrait », qu’elle « pourrait », d’autres diront « qu’elle ne sait pas se faire entendre ». Non toutes les femmes n’ont pas reçu la même éducation,ou alors comme diraient certains philosophes : « elles trainent leurs vieilles casseroles ». Certaines femmes sont douées pour donner du bonheur. Elles pensent d’abord au bonheur des siens, à leur bien être,  trop maternelle, trop à l’écoute, trop gentille. Peut être un reste d’éducation inculqué dans leur jeunesse, éducation qui voulait que la femme reste à la maison pour s’occuper de sa maison et de sa famille. Pas de jugement, simple constatation, la femme d’aujourd’hui à une vie trépidante, elle vit à 100 à l’heure. Elle vit, oubliant parfois qu’avant d’être une mère, une épouse, elle est est avant tout une femme. Mais le bonheur des siens, ne fait t’il pas tout simplement son bonheur à elle. C’est sûr….  cela reste une équation qui mérite débat. Changeons les habitudes.

Protégé : Bulles d’amour(Chindou)

Classé dans : Jardin secret — 15 août, 2012 @ 7:50

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

La perfection n’existe pas

Classé dans : Commune histoire — 15 août, 2012 @ 11:51

La perfection n'existe pas dans Commune histoire femme-roma2-300x294Si seulement il n’y avait qu’une seule façon d’aimer, juste et magnifique en toute occasion. Mais en ce domaine, comme en beaucoup d’autres, nous n’avons pas reçu de mode d’emploi. Chacun se débrouille avec son histoire, les modèles hérités de son enfance, les images de l’amour glanées dans ses chansons, ses films ou ses romans préférés… En ce sens, on aime comme on peut, tout en voulant être aimé comme on l’a imaginé dans ses rêves les plus fous.  Souvent la désillusion nous ramène à la réalité. Cruelle réalité. Candalen

Pourtant, il faut bien se rendre à l’évidence : le mariage parfait n’existe pas. Sans être d’accord avec le proverbe qui dit que « Tous les maris contents tiendraient sur les bords d’une assiette », ou que « l’alcôve tue lentement », il faut bien reconnaître que l’amour humain est toujours quelque peu décevant : il est un promesse non tenue (Paul Claudel).

L’amour promet la fusion, mais les conjoints restent deux, avec le mur de leurs différences. Il promet partage, le dialogue, mais il ya le poids du quotidien. Il promet la disponibilité totale de l’autre, mais l’autre est un être libre qui appartient d’abord à lui-même. Il promet la connaissance de l’être aimé, mais l’autre reste un mystère.L’autre déçoit inévitablement quelque peu : « Il n’y a pas de bois sans nœud, il n’y a pas de femme sans défaut » dit un proverbe espagnol ; et il est possible d’ajouter « Il n’y a pas de mari parfait, pas même celui de la voisine ».

Protégé : Ma barbie

Classé dans : Jardin secret — 14 août, 2012 @ 10:07

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Ils ne sont pas parfaits

Classé dans : Commune histoire — 13 août, 2012 @ 1:15

Ils ne sont pas parfaits dans Commune histoire COUPLE-AM-300x300

Il n’existe pas d’homme parfait, nous le savons, et nous l aimons comme il est, avec ses forces et ses faiblesses, ses défauts qui au début nous attendrissaient…. et qui aujourd’hui…… Il n’est pas que notre compagnon et le père de nos enfants.

Il est l’enfant, l’ado, l’homme que nous n’avons  pas connu et qui a, quelque part, des rêves en suspens. Laissons-le  être lui-même. Si nous l’encourageons, il nous  estimera d’autant plus, nous  deviendrions  à la fois sa complice et profiterions d’un homme heureux. Tout bénéfice direct pour lui et indirect pour nous et nos enfants.

Même si notre temps partagé se trouve un peu lésé, nous lui aurons permis de se sentir vivant et éviterons les soupirs du genre « Tu n’as jamais voulu que… »

Nous nous  donnerons  surtout l’occasion d’être surprise par notre conjoint. Et pour cela, il faut laisser l’espace.

L’amour au fil du temps

Classé dans : Commune histoire — 13 août, 2012 @ 12:33
L'amour au fil du temps dans Commune histoire GIF-FEMME2-300x223Avec le temps, le coeur palpite moins au fil des ans, mais pas forcément le sentiment amoureux. La frénésie des débuts n’est pas destinée à durer, sinon, nous serions totalement épuisés !
La relation se transforme, s’apaise, l’anxiété de perdre l’autre diminue, ce qui ne signifie pas pour autant la disparition du désir. Cependant une femme ne doit  jamais considérer que le couple est établi ! Le couple est une entité vivante, tel une belle plante qu’il faut soigner, arroser. Il faut en prendre soin quotidiennement !
Ensuite, il  ne faut pas qu’elle oublie  de rester, tant que possible, dans une relation de séduction vis-à-vis de l’autre, et ne jamais se laisser aller. Le couple est fait pour s’élever en beauté, en profondeur et en force.
De plus, il ne faut pas faire du quotidien son ennemi. Enfin le maître-mot, c’est la parole, l’échange, la communication quand quelque chose vous a blessé et ne vous convient pas, dites le. 

Les hommes viennent de mars… Les femmes

Classé dans : Lecture — 12 août, 2012 @ 12:41

Les hommes viennent de mars... Les femmes dans Lecture femme-pemo3-300x225Les hommes et les femmes ne parlent pas la même langue ! D’où les frustrations, les malentendus, les déchirements… Mars, dieu de la Guerre, Vénus, déesse de l’Amour : les deux sexes se ressemblent peu dans leur manière d’agir et d’exprimer leurs sentiments.

En effet, le comportement de nos hommes nous est parfois complètement incompréhensible… On se demande alors si il a un problème…

Des années d’expérience conjugale ont permis à John Gray d’analyser ces différences pour en faire une source d’enrichissement mutuel plutôt que de conflit. Best-seller dans le monde entier, ce guide est indispensable pour communiquer et vivre en harmonie avec l’autre sexe

Ces femmes qui aiment trop

Classé dans : Lecture — 12 août, 2012 @ 12:17

Ces femmes qui aiment trop dans Lecture ok-ok-300x240Qui ne rêve du grand amour ou chacun s’épanouit par et pour l’autre ? Qu’y-a-t-il de plus beau que le parfait échange entre deux êtres, la confiance mutuelle ?
Mais, les femmes le savent, l’amour trop souvent engendre la souffrance. Trop aimer c’est cela ; aimer en se sacrifiant…confondre amour et souffrance.
Pourtant le bonheur durable est possible ! Oui, si l’amour est fonde sur l’indépendance psychologique de chacun et non sur les comportements exclusifs ou l’inquiétude. Comment éviter que des craintes anciennes, un manque de confiance en nous ne finissent par entraver notre capacité au bonheur ?
Ce livre aidera toutes les femmes à mieux se connaitre, à être vraiment heureuses en amour ! Robin Norwood

1...1920212223...25
 

Claudevelobateau |
FJVpeinture |
Le Palmach Portoch |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lesrongeursdemathilde
| Viasvacances
| Woozgo